Poissons

 

 

Les Poissons nous connectent à l’univers. Voici quelques questions pour tenter d’y accéder :

 

  • Est-ce que je suis inconditionnellement mon intuition, ma conscience ?
  • Si j’ai des difficultés à le faire, ai-je un « maître en conscience » ?
  • Quelle est ma relation avec les êtres invisibles, dans tous les sens du terme ?
  • Que signifient pour moi les termes d’univers, d’unité, d’unification ?
  • Ai-je tendance à « planer », à me déconnecter de mon incarnation (avec ou sans l’aide de produits divers) ?
  • Est-ce que je porte des lunettes solaires pour me protéger de la lumière ?
  • Suis-je un pont entre les mondes ?
  • Si non, est-ce que je me laisse conseiller/aider par ceux qui le sont déjà ?
  • Suis-je prêt à passer d'un travail psychologique et d'une approche analytique à une voie spirituelle ?

 

Les Poissons épanouis réussissent la prouesse de vivre unifiés dans un monde construit sur la dualité. Ils vivent une existence incarnée, avec toutes les limitations matérielles que celle-ci englobe, sans jamais perdre la trace de la Source.

 

Les Poissons frustrés collent au plafond. Nostalgiques de l’unité indifférenciée qu’ils ressentent au plus profond de leur être, ils refusent de vivre leur propre réalité incarnée… ou ne réussissent tout simplement pas à s’y adapter, comme un extraterrestre qui n’aurait pas décodé les us et coutumes terrestres.


Et voici quelques références sonores et imagées pour illustrer l'ambiance du signe. Ce n'est pas tellement chaque extrait séparé qu'il faut évaluer, mais plutôt l'ambiance globale qui s'en dégage...

 

En bas de page, vous trouverez encore un texte essentiel lié au mantra du signe.

 



Quitte la prison de la dualité... laisse l'Esprit envahir tes cellules.


L'homme qui pénètre la femme pour déposer la semence qui l'aidera à donner la vie, à offrir un corps à une âme qui cherche à s'incarner, est une expression du principe masculin nourrissant le principe féminin. L'Esprit pénétrant le corps en est une autre. Comme le lait et les autres aliments matériels sont la nourriture de la mère et de la terre-mère, le prana et l'Esprit sont la nourriture du père.


Notre société matérielle, dominée par un mental maintenant la dépendance à la mère nourricière, s'est coupée de la spiritualité du père. Elle a négligé l'Esprit, laissant le corps humain et la terre entière se polluer et dépérir par manque de nourriture spirituelle. La prolifération du cancer, maladie de cette société déspiritualisée, est générée par l'absence de l'Esprit dans les cellules.


Pour retrouver notre vitalité fondamentale, nous devons retrouver notre équilibre, réunir le haut et le bas, le masculin et le féminin. Pour en finir avec la dualité, les oppositions et les guerres, il faut inviter l'Esprit à retrouver son chemin dans le corps, au coeur même de nos cellules.


Il y a urgence.


Soit vous êtes concerné(e) personnellement. Arrêtez de donner la priorité à votre ego séparateur, à votre mental et à vos névroses, pour vous engager sur un chemin plus écologique, holistique ou spirituel. Un chemin plus intuitif que rationnel, plus inspiré que réfléchi, avec plus de foi que de certitudes, avec plus de vérité que d'illusions. Ecoutez la voix de votre divin intérieur.


Soit, si vous êtes déjà engagé dans cette voie, apportez votre contribution à un monde meilleur. Créez le paradis sur terre.


Il n'y a pas une minute â perdre. Commencez maintenant. Tout de suite. Sans tarder.