Glam rock


 

En 1972, et pendant quelques années, le glam rock a flambé de milles étoiles, essentiellement en Angleterre et en Europe, touchant également une minorité en Amérique. Fun baby, fun. Du pop le plus simplet à la plus grande ambiguïté sexuelle (ce n'était que quelques années après la "révolution sexuelle" hippie), le glam rock amenait un bol d'air frais dans les hitparades, en réaction aux groupes rock rebaptisés dinosaures et pour lesquels un bon concert devait comporter un quart d'heure de solo de batterie.

 

C'était à peine cinq ans avant l'explosion punk de 1977, tout aussi direct que le glam rock mais sortant d'un univers social plus rauque et desespéré. D'où la chanson "Five years" de David Bowie, reprise ici, qui fut considérée à posteriori comme singulièrement prophétique.

 

Cette page ne représente peut-être pas l'ultime encyclopédie du glam rock, mais vous pouvez me faire confiance qu'elle en est bien représentative. J'y étais. J'espère que vous y prendrez plaisir. Mon seul vrai regret est qu'il n'existe quasi aucun bon enregistrement vidéo de Slade devant un vrai public, un des groupes "live" les plus déments de toute l'histoire du rock.

 

Allez go, amusez-vous.

 




Et, pour finir, quelques extraits du film "Velvet Goldmine" (nommé d'après une chanson de Bowie), le meilleur film réalisé en hommage à la période Glam Rock...