Acceptation

 


Souvent, dans mon travail d'accompagnement, je remarque à quel point des personnes ne peuvent rien accepter avant de l'avoir compris, et à quel point ces personnes-là stagnent dans leur vie. Comment pourrait-on en effet comprendre ce qu'on commence par rejeter ? Dans mon expérience, seule une pleine acceptation préalable permet d'ensuite comprendre.

Si par exemple vous rejetez une de vos qualités en vous obstinant à la voir comme un défaut, jamais vous ne comprendrez à quelle mission cette qualité peut servir. Et vous vous lamenterez de ne pas connaître votre mission.

Osho : " Vous ne pouvez être nul autre que celui que vous êtes. Alors détendez-vous. L'existence a besoin de vous tel que vous êtes. "

William Berton (dans la couleur Crème de lait lumière) : " La pratique de l’acceptation est un chemin qui ouvre en grand l’horizon. Une chose difficile lorsqu’elle est acceptée change de tournure. Elle montre sa face cachée. Il en sera de même pour polir les facettes de sa personnalité. Les points sur lesquels chacun se heurte renforce l’ego, alors que s’ils étaient acceptés, tout bonnement, il n’y aurait plus de problèmes à gérer, à comprendre, à transformer. Un seul point à travailler, l’acceptation de tout. La patience sera l’outil. Et le but, l’acceptation. Entre les deux, vous au travail, de façon permanente, animé du désir nouveau de faire partager vos richesses. Car, lorsque plus rien n’a de sens pour soi, celui de répartir ses richesses commence à en prendre. "

Après avoir accepté, pleinement accepté, vous pourrez alors apprendre à assumer. Ce qui est un pas de plus.

Voilà. Peu de mots pour un sujet en or.