Le clown chamanique



Qu'est-ce qui est ordinaire ? Qu'est-ce qui est extraordinaire ? 

Mystère et boule de gomme...


LE CLWON CHAMNAIQUE IL FAIT QUIO ?

Lors d'une séance de groupe, il improvise des contes joués dont on dira qu'ils n'ont rien à voir avec votre propre vécu. Haha. En vérité ils offrent tout à voir. A vous de vous débrouiller pour faire les liens, ou pour les défaire ce qui revient au même. Haha. Ces contes ne s'adressent pas à votre mental. Ils s'adressent à votre être au-delà de votre réflexion, au-delà de votre mental trop sérieusement rationnel.

 

UNE SEACNE AVEC LE CLWON CAHMNAIQUE C'EST QIUO ?

 

Ce n'est pas juste un spectacle. C'est une canalisation énergétique, une reconnaissance chamanique de la profondeur de votre être. Un travail énergétique s'y opère, sans l'interaction ni l'explication que vous recevez traditionnellement en voyage chamanique. Si vous ne croyez pas à la magie, à la guérison ou à l'activation de vos énergies en regardant un bonhomme aux prises avec son nez rouge, restez à la maison à étudier les cours de la bourse. Haha.

 

CA SPASSE COMMETN ?

 

Les contes sont totalement improvisés le jour même, car ils n'existent qu'en fonction des énergies présentes dans le lieu à ce moment. Peut-être y a-t-il un conte pour chacun, peut-être pas, peut-être un seul pour tous. Ca varie d'une fois à l'autre. Moins il y a de certitudes, plus il y a d'ouverture pour acueillir ce qui est, ou ce qui cherche à être.

 

OUI MAIS C'EST QIUO EN FIAT ?

 

Est-ce un travail ? Oui et non. Est-ce un spectacle ? Oui et non. Est-ce un accompagnement ? Oui et non. Est-ce compréhensible ? Oui et non. La réponse est chaque fois : sur un plan oui, sur un autre plan non. Alors si dans de telles séances vous comprenez une chose, c'est que vous n'en comprenez pas une autre. Et voilà ! Ca vous fait une belle jambe, hein.

 

C'EST QIUO SES DIX PLOMES ?

 

Aurait-il bénéficié d'une formation en mime et en clown avec les meilleurs professeurs qui soient ? Oui ? Non ? Vous ignorez tellement de choses. C'est pour ça que vous critiquez, poil au nez. Et comme la forme on s'en fout, il ne se présente pas en clown de cirque. Un nez rouge il y a, oui, car sans ça le monde s'écroule.

 

C'EST OU QUSAS PASSE ?

 

Ah oui, où ça se passe ? Au sanctuaire de Gérardnoue pardi ! Pour autant que quoi que ce soit soit sûr bien sûr ! Vous n'avez encore rien vu. Ha ha ha !

 

Renseignez-vous, ou consultez vos amis, ou regardez l'agenda, ou cherchez dans votre slip. On ne sait jamais trop à l'avance où, quand ou comment on va le trouver, le clown chamanique. Seul dans sa jungle, avec des alcooliques ou acolytes, ici ou là, annoncé ou par surprise... 

 

Il sévit aussi sur Facebook, où il est promu représentant d'un gouvernement (lequel on attend encore de le savoir), et son fan club y a démarré un groupe public.

 

Et si vous ne le trouvez vraiment pas, ce clown chamanique, contactez-moi (François), car j'ai un trente-sixième sens particulier pour le contacter.

 

 


 

 

Et maintenant... un hommage !

 

 

Jean-Louis Barrault, dans « Les enfants du paradis » de Marcel Carné.

 

Un mime exceptionnel, qui fut longtemps une inspiration majeure pour moi.

 

Il fut formé, ainsi que le Mime Marceau et quelques autres, par le pionnier Etienne Decroux.

 

Les derniers assistants de ce dernier ont formé la compagnie du Théâtre de l’Ange Fou à Paris.

 

Ils se sont ensuite installés à Londres, où j’ai bénéficié d’une initiation au mime corporel, suivie d’un approfondissement à Anvers avec un de leurs propres élèves.

 

Cette formation de mime corporel (le visage y reste neutre et impassible) fut complétée par un apprentissage de clown à Bruxelles avec Alfredo Fernandez Atienza qui est, lui, particulièrement expressif.

 

Et que vive le nez rouge... ou le blanc.

François.