Un regard nouveau sur la différence d'âge

 

 

Il ne faut pas quitter ta chambre. Reste assis à ta table et écoute. Tu n'as même pas à écouter, attends simplement. Tu n'as même pas à attendre, apprends juste à rester tranquille, calme et solitaire. Le monde s'offrira alors à toi, et te proposera de le démasquer. Il n'aura pas le choix : il roulera en extase à tes pieds.

 

(Franz Kafka)

 

Il y a quelques jours, je méditais au pied d'un arbre. Passait par là un promeneur avec son chien, qui me dit (le promeneur, pas le chien) : "Vous profitez bien de votre retraite ?". Euh... pas vraiment. Cette rencontre m'a inspiré un partage à propos de la relativité de l'âge... et du temps. 

 

D'un point de vue spirituel, il n'y a pas vraiment de différence entre un déplacement géographique et un déplacement dans le temps. L'ensemble forme une réalité qu'on appelle l'espace-temps. Rencontrer quelqu'un d'un autre âge (dans tous les sens du terme), c'est comme de rencontrer une personne d'une autre culture sur un autre continent.

 

Sachant cela, que nous dit la différence d'âge, du point de vue de la révélation de potentiels ? "Potentiels" au pluriel, car je pense au potentiel personnel, karmique, intime, professionnel, relationnel, collectif, et ainsi de suite... à tous les potentiels, en fait.

 

Et puis d'abord, de quel âge parlons-nous ? Celui de notre corps, que nous comptons en nombre d'années, ou celui de notre âme, que nous comptons en nombre d'incarnations ? Ou encore d'un autre âge ?

 

Je reste marqué à vie par ma rencontre d'à peine quelques secondes avec un gamin, les yeux dans les yeux. Au niveau de l'âme, tout était là, tout : la connexion, la reconnaissance, le savoir, la gratitude... la plénitude, et aucun besoin ni de nous parler, ni de poursuivre la relation au niveau de nos incarnations. Tout était là, concentré dans ces quelques secondes. Pourtant au niveau des seules apparences physiques, tout nous différenciait... à commencer par l'âge de nos corps. Au niveau de l'âge de nos âmes, nous étions incontestablement au même niveau. Franchement une de mes plus belles rencontres.

 

Restons sur le plan de l'âme, avec un autre exemple. La position des Noeuds de la Lune, dans notre carte du ciel de naissance, nous donnent des indications à propos de notre mission, de notre chemin d'âme, de notre apprentissage à faire dans cette vie-ci. Elles nous disent en gros "d'où nous venons" et "où nous allons". Les personnes qui ont 9 à 10 ans de plus ou de moins que nous, ont des noeuds inversés par rapports aux nôtres. Cela signifie que leur voie d'évolution est "contraire" à la nôtre. De grands enjeux relationnels apparaissent souvent dans des relations avec cette différence d'âge-là.

 

Commencez-vous à comprendre à quel point une différence d'âge est très relative d'un point de vue des apparences, et peut être essentielle au niveau de l'âme ? Oui ?

 

Changeons une nouvelle fois de point de vue, et abordons la complémentarité entre générations.

 

J'ai commencé à travailler bien avant l'existence d'Internet, des e-mails, des portables et des réseaux sociaux. Le fax n'était pas encore inventé, et la seule façon de s'envoyer des images était par la poste ou en se déplaçant. Il y avait déjà moyen de s'envoyer des textes d'un côté du globe à l'autre par le télex - cet appareil dans lequel on faisait passer des interminables bandes de papier troué. Ma façon de travailler et de communiquer s'est forgée dans ce contexte.

On pourrait affirmer, à l'instar du promeneur qui m'a interpellé il y a quelques jours, qu'aujourd'hui je suis dépassé, que j'appartiens à un monde d'un autre âge, et que le moment est venu de prendre ma retraite. Ce serait bien mal me connaître. Ce n'est pas moi qui suis dépassé, ce sont mes formations et mes conditionnements qui sont dépassés.

 

Pour m'adapter à cette nouvelle culture largement dominée par les nouvelles technologies (celle dans laquelle j'ai en quelque sorte immigré, avec le temps comme moyen de transport), j'ai fait appel à la nouvelle génération, celle qui est née et/ou qui a grandi dans ce contexte, celle qui n'a jamais connu celui dans lequel moi j'ai grandi.

 

Aujourd'hui, je collabore (en coaching, accompagnement, réflexion, apprentissage, marketing, promotion, coordination...) avec une vaste équipe dont la moyenne d'âge est très largement inférieure au mien. La différence d'âge, ici, est cruciale pour le développement de mon potentiel personnel, et même pour celui de mes collaborateurs qui apprennent beaucoup à mon contact. Tout le monde est gagnant.     

 

Je pourrais parler de la différence d'âge pendant des heures. Je suis à votre disposition, professionnellement, pour vous aider à y voir clair à ce sujet, également dans vos propres vies. Ce sera avec plaisir.

François.

 

 

Post scriptum :

 

Je ne résiste pas à un autre plaisir, celui de clôturer cette astuce avec un clin d'oeil à ma première carrière dans l'univers de la musique (enfin, ma première carrière dans cette vie-ci, mdr).

Le groupe FFS est composé des frères jumeaux Ron et Russel Mael qui avaient cassé la baraque à partir de 1972 sous le nom de Sparks, et du groupe Franz Ferdinand, très actif depuis 2004. Avec plus de trente ans d'écart, leur coup de foudre transgénérationnel fait plaisir à voir et à sentir.

Je dédie ce petit bout de musique à mes collaborateurs actuels :

 


Et pour ceux qui comprennent l'anglais, voici un bonus consacré à la réunion de ces deux générations :

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0