Un nouvel être pour une nouvelle ère

 

 

Rien de tel que les vacances pour faire le point... et pour vous le partager. Mon texte est relativement long, et s'il vous parle, je vous demande de publier votre réaction en bas de page. Vous m'aiderez ainsi à m'approcher plus encore de vos propres considérations.
 

Je reprends le fil depuis mon article précédent du 22 mars. Tellement d'évolutions marquantes sont apparues depuis lors...

L'élément majeur est probablement mon implication nouvelle en tant qu'entrepreneur spirituel. Pour bien comprendre l'importance de cette démarche, rappelons brièvement "d'où je viens".

 


- Début du flashback -

 


J'ai démarré l'activité que vous me connaissez au début des années 1990, à une époque florissante où j'étais quasi "seul sur le marché", à une époque où les stages en développement personnel étaient une denrée rare, où on ne parlait pas encore de bien-être dans les entreprises, où on commençait à entendre parler d'un étrange remède appelé homéopathie, et ainsi de suite. C'était avant Internet, avant les smartphones, et avant tous les agendas et revues consacrés au développement personnel. Ma conscience professionnelle, alliée à un certain bagage en marketing (j'étais un des premiers praticiens en développement personnel à avoir créé un site Internet) m'ont aidé à "casser la baraque" en tant que guide spirituel. A ce moment, j'étais un praticien qui vivait de sa passion, et ma comptabilité suivait allègrement. 

 

Vingt ans plus tard, plusieurs crises ou évolutions se sont accumulées et m'ont pris de court, changeant entièrement la donne. Parmi les plus importantes : 1° la crise économique qui a considérablement resserré les budgets des "consommateurs en développement personnel", 2° l'apparition d'une vaste concurrence à travers des centaines d'excellents praticiens aux nombreuses approches dans toutes les régions, 3° un costaud "vent contraire" au développement de ma démarche de l'unification et de l'acceptation, 4° mon accord de m'occuper quasi seul de l'éducation de ma gamine pendant quelques années fondamentales, et enfin 5° l'évolution fulgurante des technologies en communication.

Je n'avais pas vu le vent tourner, que j'avais l'impression d'avoir atterri sur une autre planète dont je ne maîtrisais pas les codes. J'étais au bord de la faillite, et les seules rentrées de mon activité professionnelle ne suffisaient plus à payer les charges mensuelles du sanctuaire de Gérardnoue qui abritait ma vie et mes activités.

Face à la tempête, on réduit les voiles, et c'est ce que j'ai fait sans la moindre hésitation. Pendant plusieurs années, j'ai oeuvré sur deux plans en même temps :

- En toute humilité, j'ai mené une stratégie de survie pour continuer à oeuvrer dans ma voie, autant que pour sauvegarder le lieu. Ce fut difficile, souvent pénible, mais aussi merveilleux. J'ai pu compter sur de nombreux soutiens. Mécènes et bénévoles, portés par la foi dans ce projet, se sont succédés sans relâche. Je leur dois une fière chandelle, et le lieu de Gérardnoue également. J'en ai souvent parlé, et je me contente pour aujourd'hui de ce petit paragraphe pour exprimer une nouvelle fois mon immense gratitude à toutes les personnes concernées.

 

- En coulisses, j'ai commencé à préparer mon "come-back". Je me rappelais de cette stratégie de l'époque où, travaillant dans une multinationale du disque, j'avais côtoyé des centaines d'artistes et de managers. Ce terme désigne le retour à l'avant-scène d'un artiste dont le succès avait décliné. Un come-back n'est jamais le fruit du hasard, mais bien celui d'un travail acharné. A défaut, l'artiste devient un "has been", celui qui a été.

En voici un exemple, d'autant plus amusant que l'artiste avait eu le culot d'introduire son come-back en chantant que "hello hello je suis de retour, vous ai-je manqué, yeah", etc. Cette chanson, je l'ai écoutée des centaines de fois en préparant le mien, de come-back. Lol.

 

 

 

 

Pour commencer, j'ai accompagné pro-activement mon déclin, par exemple en annulant mes 4.000 liens d'amis sur Facebook, de façon à recommencer à zéro sur de nouvelles bases. J'ai également sabordé mes trois sites Internet, autant de témoins des anciens temps. Il est inutile de combattre l'inéluctable. C'est en collaborant avec lui qu'on en fait un ami.   

Mon plus important acte fondateur pour le renouveau fut de la création du présent site Toc Tic Toc en 2011, en me recentrant totalement sur mes valeurs propres. Je l'ai créé sur base d'un sérieux accompagnement en numérologie (merci Alice Barney), créant là le terreau de tout ce qui est en train de se développer actuellement.

 

Un troisième ingrédient dans la recette du come-back consiste à s'entourer de jeunes "artistes et producteurs" bien au fait du marché, des goûts et des technologies d'aujourd'hui. Ceux-ci bénéficient eux-mêmes, dans la collaboration, de l'aura de l'ancêtre, alors que celui-ci utilise ces nouvelles collaborations comme un tremplin pour revenir sur l'avant-scène. C'est une situation hautement gagnant-gagnant pour tous. J'ai ainsi fait appel à une vaste équipe de bénévoles centrés autour de la sauvegarde de Gérardnoue, j'ai renouvelant mes partenaires financiers (comptabilité, banque, assurances, crédits...), et ainsi de suite. Un choix de m'entourer de jeunes compétents qui se perpétue encore aujourd'hui et dont je vous parle plus loin. 

 

 

- Fin du flashback -

 

 

 

 

Alorrrs... Quid pour maintenant ?

Trois données sont actuellement incontournables, dans mon présent d'aujourd'hui :

 

- Mon approche fondamentale de l'unification et de l'acceptation me permet désormais d'aborder n'importe quelle quête ou problématique, à partir de cet état d'esprit particulier qui est le mien. Je peux donc m'adapter à tous les sujets et développer les formes de travail les plus adéquates pour rencontrer vos cheminements spécifiques, autant que pour pourvoir à mes propres besoins.

 

- Avec ma planète Mars en Verseau et maison 12, je ne peux qu'agir en pionnier, en "défricheur de voie". Même si je tentais d'agir autrement, je n'y arriverais pas. Il m'est impossible de "faire comme tout le monde". Attendez-vous donc à de nouveaux sujets, à de nouvelles formes de travail et de promotion qui dégageront de nouvelles pistes pour le futur.

 

- De nouveaux apprentissages me sont indispensables : 1° pour gérer mon entreprise de façon professionnelle et rentable, 2° pour assimiler les réalités d'un marché et d'un "mode de consommation" (rien qu'en nouvelles technologies, déjà) qui n'a plus grand-chose à voir avec ce que j'avais connu à mes débuts, et 3°, forcément : pour aller à la rencontre d'une nouvelle clientèle en attente de mon offre.

 

 

 

 

Voici quelques lignes directrices pour le futur proche, disons pour la saison 2016-2017 :

-  Fort de ma conviction qu'un vrai maître est celui qui n'oublie pas son statut de disciple, j'ai fait appel aux services d'un monsieur fort intéressant appelé Vincent Burgers et à son programme de soutien aux "entrepreneurs spirituels". En gros, il s'agit de faire un état des lieux personnalisé pour chaque praticien dans le domaine spirituel - dans le sens le plus large du terme - afin de l'aider à remédier très concrètement à ses lacunes d'entrepreneur (en tous cas, c'est ce que j'en retiens pour moi). J'ai déjà participé à plusieurs de ses groupes sous diverses formes, avec des éclairages décapants à la clé, et je ferai un suivi intensif et personnalisé avec lui de septembre à décembre 2016.

Il est impossible de dire à ce jour ce qui ressortira exactement de ce travail, mais diverses pistes de travail très sérieuses sont déjà envisagées. Le terreau est fertile.

 

-  En collaboration avec une société en marketing plutôt polyvalente, Cube agency, je développe une promotion qui "fera la différence" autant au niveau de l'imprimé que sur le net. Nous développons déjà une magnifique brochure promotionnelle de 16 pages qui sera distribuée en automne (*), et nous continuerons sur notre lancée avec une offensive très sérieuse au niveau d'une part de la vidéo, et d'autre part des smartphones et des tablettes.

 

-  L'équipe des bénévoles qui m'a soutenu pendant deux ans est entrée dans une toute nouvelle phase de son évolution, dans laquelle le bénévolat évolue tout doucement vers un esprit d'entreprise. Les formes que prendront ces collaborations sont encore inconnues et dépendront largement de l'évolution des deux points précédents (ma formation d'entrepreneur spirituel et le développement des nouvelles promotions), mais une chose est certaine : le pool de bénévoles qui m'entoure connaît mon approche comme sa poche, et son éclairage/collaboration est utile à chaque étape.

- Les développements à venir mettront autant ma propre approche en lumière, que les opportunités offertes par le sanctuaire de Gérardnoue. Le lieu a déjà commencé à drainer un tout nouveau public via son affiliation à AirBnb, et je renouvelle progressivement tous les prestataires de service pour proposer un lieu toujours plus nickel : chauffagiste, entretien des jardins, nouveau frigo dans l'hébergement, etc.,  et bientôt le lieu bénéficiera également d'une nouvelle installation pour stimuler la santé énergétique de l'eau dans l'immeuble. Un travail se fait également "dans l'invisible" avec les gardiens du lieu.

J'aurais beaucoup de choses à dire encore, mais je vais m'en tenir là. Il me semble que cela suffit pour sentir le vent nouveau qui est en train de souffler. Comme je vous l'ai écrit au départ, cela me ferait un immense plaisir que vous partagiez votre réaction ci-dessous...

Merci pour votre présence.

François.

 


(*) : Vous pouvez aider très concrètement à la distribution des brochures (16 pages, format A5). D'une part en signalant votre possibilité de la mettre à disposition chez vous ou en des endroits stratégiques que vous connaissez (salles d'attente, centre de bien-être, magasins bio, etc.). D'autre part en me signalant si vous connaissez un organisme qui serait à même de les distribuer à large échelle sur la France (pour la Belgique, c'est en route). Merci de m'envoyer un mail à ce sujet - ce qui me permettra de le copier à mes collaborateurs.


Écrire commentaire

Commentaires: 6
  • #1

    Laurence (mardi, 16 août 2016 14:55)

    J ' aime bcq dans le texte l ' acceptation qui me semble être de récupérer l ' énergie qui n ' est pas utiliser à lutter pour accompagner ce qui s ' en va (en supprimant des sites, etc) et en co -générant le nouveau .

  • #2

    Sophie VK (mardi, 16 août 2016 16:15)

    Je suis toujours impressionnée par ton aptitude à apprendre de la Vie et à poser les actes qui te font avancer.

  • #3

    Anna (jeudi, 15 septembre 2016 06:36)

    Merci Francois pour ce partage...
    merci pour m'ouvrir la voie une fois de plus....
    Merci pour m'inspirer encore et encore...
    Ton message vient juste a temps'
    Bon vents!
    Anna

  • #4

    Monique (jeudi, 15 septembre 2016 07:11)

    Merci de ce que tu partages, très inspirant, vivant et humble je trouve. Bon vent à toi, tes voiles sont amples et libres et tu es un vrai pionnier co- créateur en route vers de nouvelles terres dont tu nous facilites l'accès.

  • #5

    Ariane E. (jeudi, 15 septembre 2016 15:12)

    J'ai trouvé ton texte très stimulant et dense à la fois. Tu arrives à synthétiser l'essentiel d'un parcours sinueux, complexe, ponctué de lumières, de doutes, d'hésitation avec une facilité déconcertante. Pour moi, qui t'ai un peu connu il y a des années, j'ai toujours suivi de ma Suisse tes textes, tes évolutions, résonnant parfois à tes propos, n'étant pas toujours en accord avec ceux-ci. C'est la première fois que je témoigne car ce texte est simple, concret, ancré dans une réalité qui me parle et j'arrive à y répondre. Merci pour toutes ces années de partage et pour les suivantes.

  • #6

    Michel (mercredi, 28 septembre 2016 07:20)

    Très heureux de suivre ton évolution. Je ressens beaucoup de légèreté dans celle-ci. <3