L'unification et la dualité

 

Je démarre sur la question suivante :

" Pour moi ce qui me permettrait le mieux de comprendre l'unification, c'est une série d'exemples de dualité et leur corollaire unifié. Les dualités suivantes sont celles qui m'interpellent le plus :

  • La dispersion / la concentration.
  • L'acceptation / la non-acceptation.
  • Être / faire.
  • La joie / la tristesse.
  • Avec au final l'unification qui inclut aussi la dualité, comme un des pôles dualité-non dualité.

En résumé, l'acceptation de tout ce qui est, c'est ne plus s'identifier à un pôle et arrêter d'en rejeter un autre. Enfin, si j'ai bien compris le bazar, sinon ça te permet de voir tout ce que tu pourrais ajouter sur la page pour que je perçoive entièrement ce qu 'est l'unification. "

 

Peut-on comprendre un livre de génie en plein apprentissage de l'alphabet ? Non, mais il faut bien commencer quelque part. La prise de conscience de la dualité est la première lettre de l'alphabet spirituel.

 

L'unification est une approche globale, dans laquelle les liens partent dans tous les sens. Elle transcende totalement la dualité, basée sur une vision binaire - et donc mentale - du monde. Pour éviter toute confusion avec l'unification, il vaut mieux parler ici de la réunion des pôles opposés, ou de l'équilibre de l'axe qui comprend une chose et son contraire.

 

En termes astrologiques, c'est le signe de la Balance qui permet de trouver l'équilibre dans la dualité.

 

Pour comprendre, assimiler et/ou dépasser la dualité, trouvez le troisième élément. Prenez de la distance par rapport aux deux plateaux, et cherchez l'axe stable de la balance, celui à partir duquel sont soupesés les plateaux.

L'axe représente le lien entre les pôles contraires. En comprenant le lien, vous quittez votre vision binaire et votre conscience s'élargit. En exerçant votre esprit à rechercher ce seul lien dans chaque dualité rencontrée, un à la fois, votre attention au troisième élément deviendra une seconde nature. Vous ne penserez même plus en termes de dualité. Alors, votre esprit aura trouvé assez de souplesse pour envisager que les liens sont bien plus vastes et multidimensionnels que votre mental ne pourrait l'appréhender. Alors, si c'est votre choix, vous serez en route vers l'unification.

Un exemple classique, celui du couple qui s'aime et puis qui se déchire. Dans la dualité, ce couple va considérer que sa période "amour et désir" et sa période "haine et colère" sont deux réalités différentes et même opposées l'une à l'autre. Ces deux vécus "n'ont rien à voir" l'un avec l'autre. "Rien à voir" : voilà l'argument suprême et péremptoire qui bloque toute conscience, et qui empêche de trouver le troisième élément.

 

Quel est donc le point commun dans la dualité de ce couple, entre "amour et désir" d'une part, et "haine et colère" d'autre part ? Simple : "Nous restons en relation". Que ce soit à travers des sentiments positifs ou des sentiments négatifs, la relation continue. Quand cette dynamique d'attirance et de rejet disparaît, quand il n'y a plus ni l'un ni l'autre, il y a indifférence. Alors, réellement, la relation est terminée. Mais elle est tout sauf terminée quand on se tape dessus par avocat interposé, ou quand on prend les enfants en otage dans une guerre entre leurs parents. Il vaut mieux s'abstenir d'appeler "mon ex" la personne qui, à travers la guerre mutuellement entretenue, est peut-être même la plus présente dans votre esprit et dans votre vie...  

Je reprends maintenant les exemples de dualités avancés dans la question ci-dessus, en y ajoutant chaque fois le sujet commun (le troisième élément, l'axe de la balance...) que la personne "travaille" à travers le vécu de chacune de ces dualités. En se concentrant sur ce 3e terme qui réunit chacun des deux pôles, la personne qui m'a questionné dépassera la dualité. Ce qui ne signifiera pas encore qu'elle sera unifiée, mais bien qu'elle aura fait un pas important dans ce sens.

La dispersion / la concentration : l'attention.

L'acceptation / la non-acceptation : l'intégration.
Être / faire : l'essence.
La joie / la tristesse : les émotions.
La dualité / la non-dualité : la conscience.


Bon travail, bonnes réflexions...

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Laurence (dimanche, 23 août 2015 03:25)

    Genial!!! Et en plus ça parle de souplesse :-)
    J ' aime beaucoup l ' attention qui est l ' axe dispersion /concentration. Évidemment, les émotions pour joie et tristesse. .. bref, l ' unification c'est vachement mieux que l ' emberlification entre les opposés. ... pour moi en tout cas cette page est très compréhensible et riche d ' enseignements! Merciii :-)

  • #2

    Sandrine (dimanche, 01 novembre 2015 07:16)

    C très clair en effet et je comprends mieux et intègre mieux ma recherche de l'équilibre. Loin d'être atteint c'est en revanche une vérité inscrite en moi. Merci

  • #3

    vermeirre olivier (mardi, 15 août 2017 18:32)

    bonjour mr de kock détonnant je cherchais une formation en réflexologie et
    je tombe sur votre site.
    Pouvez - vous m'envoyez une info concernant votre activité les douze travaux d'hercule.
    Je suis surpris que mon intuition me dise que je vais apprendre beaucoup de
    vous et de vos expériences...